Chargement... Merci de patienter quelques secondes...

Les matériaux : la paille

    Plusieurs matériaux sont utilisables : jonc (Schoenoplectus lacustris), paille des marais ( laîche), paille de seigle, matière synthétique,…

    Le matériau le plus utilisé, parce que le plus facile à trouver semblerait être la paille des marais( nom français : laîche ou carex).

 laîche ou carex sèche   botte de paille des marais après séchage

    Cette plante pousse en touffe dans les marais et marécages, à proximité de l’eau ou dans l’eau. Les feuilles plates sont de longueur et de largeur variables (long : 0,5 à 1,5 m ; larg : 5 à 10 mm), mais toujours très coupantes. Si vous tenez cette feuille à main nue et que vous la faites glisser en tirant par son extrémité effilée, vous avez toutes les chances d’avoir une estafilade. Dans l’autre sens, il n’y a pratiquement pas de risques de coupure.

    La récolte a lieu au mois d’août. Celle-ci est facile bien qu’il soit prudent de se munir de gants pour manipuler la plante. Une fois que l’on a coupé les feuilles à leur base, on peut les brosser pour les nettoyer. Ensuite, il faut les mettre à sécher à l’ombre. Après séchage, on stocke en bottes, dans un endroit sec pour éviter les moisissures.

    La paille de seigle permet une finition de couleur (jaune, dorée, …) en enroulant des morceaux préparés à l’avance, sur le cordon de paille des marais.

    J’ai pour ma part essayé d’utiliser de la paille de seigle entière pour former le toron, ce qui permet d’obtenir un fond en paille jaune; mais si la couleur est jolie, les nœuds des brins de paille restent visibles. Ce n’est pas gênant, mais ces nœuds rendent le toron très irrégulier, et le paillage est nettement moins régulier, donc moins esthétique.

 paille de seigleessai avec la paille de seigle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

courriel


 
 
  Créez un site ou une boutique en ligne facilement et gratuitement